LANGAGE TECHNIQUE

Pour avoir un Langage commun au sein du club

 

L’organisation de jeu : c’ est la répartition des tâches défensives et offensives des joueurs de l’équipe, elle prend toute sa dimension à partir d’un système.

 

Le système de jeu : c’ est le nombre de joueurs dans les différentes lignes de l’équipe, il est la plupart du temps différent dans la phase défensive ou offensive.

 

 

Exemple : le 5.3.2 se transforme en 3.5.2 (les 2 joueurs de couloir montent d’un cran), le 5.4.1 se transforme en 5.2.3 (les 2 milieux excentrés débordent pour centrer), le 4.4.2 se transforme en 4.3.3 (un des milieux appuie les attaquants)…et inversement à la perte du ballon.

 

Le plan de jeu : c’ est l’ensemble des consignes transmises aux joueurs par l’entraîneur pour le match (présentation de l’organisation, du système, rappel de l’animation défensive et offensive de l’équipe, dispositions pour les coups de pieds arrêtés pour et contre nous…). Le plan de jeu peut être différent d’un match à un autre.

 

L’animation du jeu : elle consiste à coordonner les déplacements défensifs et offensifs des joueurs dans le cadre du système de jeu, s’appuie sur des principes de jeu défensifs ou offensifs, dépend des caractéristiques des joueurs, et se travaille à l’entraînement.

 

Les principes de jeu : ils consistent à donner des points de repères communs à l’ensemble des joueurs de l’équipe pour animer le jeu, à partir du système choisi. Ces principes varient en fonction de la zone de récupération du ballon, de l’ équilibre ou du déséquilibre défensif adverse, et de l’occupation de l’espace des partenaires et des adversaires.

 

L’animation défensive : c’ est récupérer ou ralentir la progression du ballon de l’adversaire à partir des principes de jeu par rapport aux différentes organisations (individuelle, zone et mixte).

 

Comment agir par ordre de priorité ?

 

-      En individuelle : on se préoccupe dans un premier temps de l’adversaire, ensuite du ballon,  puis de l’endroit où se trouve le jeu.

-      En zone : on se préoccupe du ballon, de l’endroit, et de l’adversaire.

-      En mixte : on se préoccupe de l’adversaire ou du ballon, tout dépend de la situation de jeu (mélange d’individuelle et de zone)

 

L’individuelle :

-      peut être stricte partout

-      ou stricte au poste de départ dans sa zone

 

La zone :

- on se préoccupe en priorité du ballon, de l’endroit, et de l’adversaire (+marquage en zone de finition s’il le faut !) 

- le joueur se déplace dans sa zone, dans la direction du ballon

 - doit respecter sa position, et la distance par rapport aux partenaires de sa ligne (gestion de la largeur, intervalle régulier)

- doit contrôler ou limiter l’espace qui se trouve devant et derrière lui (gestion de la profondeur, lignes resserrées) 

- doit limiter les intervalles de passe, et le champ de vision de l’adversaire (zones d’ombres) 

- doit limiter la prise de perception, d’information et de vitesse du porteur de balle adverse ou du futur receveur.

 

 

La mixte :

-      le joueur qui défend se replace dans sa zone, et réagit ensuite, en individuelle ou en zone, en fonction de la situation de jeu. Cette action ne lui permet pas de transmettre la responsabilité à un coéquipier qui se trouve dans la même zone que lui.

-      possibilité d’utiliser 2 organisations différentes dans une même ligne. Exemple : 2 stoppeurs en individuelle, et 2 latéraux en zone.

-      se joue toujours avec 1 libéro

-      demande une grande communication

 

Ces différentes organisations vont permettre de mettre en place un bloc équipe.

 

LE BLOC EQUIPE

 

-      principe de défense collective

-      participation active d’un maximum de joueurs de l’équipe, dans la récupération du ballon,

afin de réduire les distances entre les lignes et les intervalles de joueurs.

 

Où mettre en place le bloc ?

-      en zone basse, zone médiane ou zone haute,

suivant le plan de jeu mis en place par l'entraîneur avant le match.

 

Quand mettre en place le bloc ?

- à la perte du ballon

 

Comment mettre en place le bloc ?

- par une densité de joueurs importante (8 à 10 joueurs)

-   le but est de restructurer les lignes très rapidement, en perdant le moins de joueurs possible

- assurer un surnombre pour permettre une couverture

- respecter les consignes individuellement

- densité de joueurs autour du porteur de balle adverse

- réduction des espaces entre les lignes sur la profondeur et les intervalles sur la largeur

- les défenseurs axiaux contrôlent et empêchent la profondeur

 

Comment récupérer le ballon, si la défense adverse est en déséquilibre ?

- prendre l’information et lire la situation de jeu rapidement

-déclencher un pressing à partir d’un joueur starter

-bien orienter sa course en harcelant le porteur adverse

- s’applique à 3 ou 4 joueurs et le plus souvent sur un côté dans le camp adverse,

le reste de l’équipe est en soutien.

 

L’animation offensive : mon équipe a le ballon, il existe 3 animations différentes

 

L’attaque placée :

- progression offensive collective visant à déstabiliser un bloc bien en place 

- soucis de conservation du ballon, épuise l’adversaire 

- aide et soutien au porteur du ballon, jeu en mouvement 

- fixation individuelle ou collective de l’équipe adverse

-  - création d’une situation de décalage, préparer d’un côté et finir de l’autre

- jeu dans les intervalles (passes courtes, rapides, appui, soutien, remise)

- jeu dans le dos des défenseurs, passes et appels coordonnés

- une-deux, solution individuelle, feinte, dribble, percussion

- jeu dans l’espace entre 2 lignes, décrochage ou appel

- jeu à 2 ou à 3 dans les couloirs, dédoublement dans le dos

- recherche point de fixation (avant centre qui dévie)

-centres précis et présences + finition devant le but

(modèles d’attaques placées : FC Barça, Argentine, Espagne, Brésil…)

 

 

L’attaque rapide :

-      s’applique après une récupération du ballon dans le camp adverse

-      action rapide offensive dans le sens de la profondeur

-      technique de vitesse d’exécution, jeu à une touche de balle

-      prise de balle vers le but adverse, contrôles orientés vers l’avant

-      jeu à 2 ou 3 dans la profondeur pour finir rapidement devant le but

-      aller provoquer, percuter, fixer et frapper

-      jeu long dans le dos des défenseurs

 

La contre-attaque :

-      s’applique après une récupération basse

-      jeu long en profondeur

-      jeu direct

-      s’applique quand la défense adverse est en déséquilibre

-      prise de balle rapide vers le but adverse

-   peut partir du gardien

0-3
CARCASSONNE FAC / U-17 6 jours
CARCASSONNE FAC / U-17 : résumé du match 6 jours
2-3
Seniors I / ALARIC / PUICHERIC 6 jours
Seniors I / ALARIC / PUICHERIC : résumé du match 6 jours
5-0
U-13 / CARCASSONNE VFAC 6 jours
U-13 / CARCASSONNE VFAC : résumé du match 6 jours
0-4
U15 / CARCASSONNE VFAC 7 jours
U15 / CARCASSONNE VFAC : résumé du match 7 jours
1-4
Seniors II / CUXAC AUDE O 7 jours
Seniors II / CUXAC AUDE O : résumé du match 7 jours
3-0
U-17 / PIEGE LAURAG MALEPER 12 jours
U-17 / PIEGE LAURAG MALEPER : résumé du match 12 jours
1-1
U.S. DU MINERVOIS / Seniors I 15 jours
U.S. DU MINERVOIS / Seniors I : résumé du match 15 jours
Maxence Haud a commenté U-13 1 mois

Aucun événement